Moulin Den Leeuw - Pitgam France

Moulin Den Leeuw - Pitgam Nord France - Photographie réalisée à l'intérieur du moulin lors d'un reportage. *Histoire* L'imposte du moulin porte une inscription très effacée par l'usure du temps et la corde du tire-sacs, mais on peut encore deviner la date : 1774. Il appartenait alors à Guillaume Delabaere et resta propriété de cette famille jusqu'en 1923, date de la vente à Lucien Dendrael. Ce dernier l'utilise jusqu'à sa mort, en 1946, le louant à divers meuniers. Abandonné, il tombe peu à peu en ruines. Son inscription dans les Sites, le 17 avril 1970, le sauvera.

En 1972, des travaux sont entrepris par les Monuments Historiques et la cage est renforcée et protégée, mais le piédestal est laissé en l'état. Il faudra attendre son acquisition par la commune, 12 ans plus tard, pour enfin s'occuper sérieusement de sa remise en état. C'est la crainte des tempêtes qui va accélérer le processus de sauvetage car le piédestal est vraiment très malade. Celle du 15 mai 1983 renverse les étais et la cage penche dangereusement. Le 7 octobre, elle est descendue et posée sur le sol, mais est renversée et brisée par la tempête du 26-27 novembre suivant. Finalement, l'occasion est donnée de la refaire à neuf, ce qui lui permettra de mieux défier les tempêtes futures. Le maire de la commune, Lucien Courtois, est également entrepreneur en travaux publics, et n'hésite pas à utiliser ses moyens, bénévolement, pour l'énorme tâche qui s'ouvre devant nous, l'ARAM s'occupant comme de coutume de la direction des opérations : réalisation des plans, constitution des dossiers de subventions, supervision des travaux (720 000 F de subventions seront ainsi débloquées grâce à l'ARAM). Toutes les pièces sont amenées à Villeneuve d'Ascq dans l'atelier de l'ARAM. Entre-temps, les propriétaires, Marthe et Hilaire Dendrael, signent l'acte de vente le 27 mars 1984. Les quatre dés en brique jaune sont complètement démontés et refaits par M. Courbot (du moulin de Guemps). Le piédestal flambant neuf, réutilisant le vieux pivot encore solide, est transporté le 11 février 1985 sur place. C'est l'entreprise Création-Bois qui est chargée de la restauration.

Le 17 juin, en une seule journée, le piédestal et la cage sont assemblés, tandis que la toiture l'est le lendemain. Les crédits sont épuisés, mais l'hiver approche et il faut absolument fermer la cage avant l'hiver. Les charpentiers belges acceptent de réaliser cette opération qui est achevée le 17 décembre. La couverture en bardeaux est entreprise bénévolement par une équipe de jeunes stagiaires Compagnons du Devoir, en août 1987. En 1988, les crédits débloqués, les travaux reprennent. L'arbre-moteur est refait à neuf, les engrenages restaurés sont remis en place, ainsi que trois paires de meules neuves. Le petit rouet daté de 1757, provenant du moulin du sud d'Hondschoote, est offert par l'ARAM et peut de nouveau actionner la meule à farine. Enfin, le 19 août 1988, les ailes ornent de nouveau le site, et l'inauguration se déroule le 3 septembre au milieu d'une foule enthousiaste, sous la présidence de Noël Josèphe, président du Conseil Régional. Malgré son âge, Marthe Dendrael n'a pas cessé d'arpenter les lieux, se rendant d'un endroit à l'autre, heureuse de voir tout ce monde admirer son moulin. Elle décédera le 18 décembre 2002 à 95 ans. 

(Photographie Nicolas VANHILLE - Texte source : http://asso.nordnet.fr/aramnord/que_savoir/moulin_pitgam_den_leeuw_meulen.htm)